TexteD17

vendredi 2 mars 2012
popularité : 5%

HOMOS, LESBIENNES, SANS PAPIERS : LE REGNE DE L’ARBITRAIRE

Tract, Association pour la Reconnaissance des Droits des personnes Homosexuelles et transsexuelles à l’immigration et au Séjour (ARDHIS), novembre 1998

Homosexuels et lesbiennes sans papiers se heurtent aux problèmes que connaissent tous les étrangers sans papiers, l’arbitraire de l’administration, les discours xénophobes, le mépris de certains politiques, les situations inextricables créées par l’actuelle législation. Mais de plus, ils et elles subissent des discriminations spécifiques :

- dans certains pays l’homosexualité est passible de prison, voire de la peine de mort ; et même quand elle n’est pas criminalisée, les homosexuels et les lesbiennes subissent violences, persécutions, hostilité de la société et de leurs familles. Pourtant les autorités françaises répugnent à prendre en compte cette réalité pour leur accorder l’asile ; c’est d’ailleurs la même difficulté pour les femmes victimes de persécutions sexistes.

- les couples homos et lesbiens ne sont pas reconnus en France, et les homos et lesbiennes sans papiers vivant en couple avec un(e) Française sont considérés comme des célibataires, et certaines procédures de régularisation leur sont interdites.

- la situation de ceux et celles à qui un titre de séjour est refusé est très grave : menacé(e)s d’expulsion, sans droit au travail, leur vie quotidienne est très précaire.

Il y a urgence !

Face à ces discriminations et à ces menaces, des homos et lesbiennes sans papiers et leurs ami(e)s ont formé en mars 1998 le Collectif de soutien des homos sans papiers, puis le 7 juillet une association selon la loi de 1901, l’ARDHIS.

Le Collectif et l’association assurent l’accueil et la défense de tous et toutes, les aident à déposer une demande de titre de séjour. Ils participent aux manifestations des collectifs de sans papiers. Ils interpellent les autorités françaises et font connaître à l’opinion publique la situation des homos et lesbiennes étrangers sans papiers. Ainsi des homos et lesbiennes sans papiers sortent de l’ombre et de l’isolement, une solidarité se construit. De nombreuses associations lesbiennes et homosexuels soutiennent notre action et reprennent nos revendications.

Que voulons-nous ?

Nos revendications portent sur trois thèmes principaux :

- la reconnaissance des couples : le droit de conclure un PACS pour tous les couples, y compris si l’un des partenaires est en situation irrégulière l’ouverture immédiate des droits au séjour pour les partenaires étrangers ayant conclu un PACS avec un(e) Français(e) ou un(e) étranger(ère) en situation régulière ;

- la régularisation de tous les sans papiers qui en font la demande et de toutes les personnes lesbiennes, homosexuelles et transsexuelles sans papiers ; l’arrêt immédiat des expulsions, la fermeture des centre de rétention ;

- la reconnaissance du droit d‘asile pour les lesbiennes et homosexuels discriminés dans leur pays d’origine.

Si vous êtes sans papiers, ou risquez de le devenir, sortez de la clandestinité, joignez-vous à nous ! Défendons ensemble les droits des homos et lesbiennes sans papiers ! Soutenez notre action, adhérer à l’association !

retour ici



Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 2 mars 2020

Publication

292 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

121 aujourd'hui
130 hier
313881 depuis le début
10 visiteurs actuellement connectés