La Lune - Strasbourg

jeudi 10 octobre 2013
popularité : 16%

La Lune 

La Lune est une association lesbienne et féministe. En 2007, elle s’est lancée dans une action de solidarité avec des réfugiées. Cela a commencé dans l’urgence avec un couple de gays et une femme transsexuelle des Philipinnes, en danger en centre de rétention. Ça a continué avec des lesbiennes, pour l’une d’entre elles rencontrée au collectif contre l’immigration jetable. L’action, démarrée avec des pétitions et signatures au niveau local, s’est développée en une solidarité nationale à travers la CLF. Ce sera notre plus beau souvenir.

Et voilà une de nos caractéristiques : une grande capacité à mobiliser les militantes, aller secouer les pouvoirs publics et organiser des actions d’éclat.

Une association qui s’occupe des femmes qui vivent dans la rue nous a même sollicitées pour décerner un certificat de lesbianisme à une demandeuse d’asile ougandaise qui avait été aiguillée chez elles !!

Quelle est l’action que vous considérez comme la plus emblématique parmi celles que vous avez entreprises en ce domaine ?

Sans conteste c’est l’histoire de Grâce. Nous avons pu suivre tout son parcours depuis son arrivée à Strasbourg, elle dormait dans la rue, ne parlait pas le français jusqu’à l’obtention de son permis de séjour avec le statut de réfugiée. Nous avons vécu à ses côtés tous les moments bons et plus difficiles. Aujourd’hui, Grâce est une femme libre qui refait sa vie en France !!

Quelle est celle qui vous a paru la plus difficile ?

Ce qu’on peut apprendre de quelque chose qui se passe mal : Imeh,de nationalité nigérienne. Lorsque nous avons rencontré Imeh,son dossier avait été débouté de la CNDA .En reprenant son dossier, nous avons constaté avec horreur la façon dont son histoire a été traduite par un bénévole d’une association qui s’occupe de demandeurs/euses d’asile. Les préjugés et a priori du traducteur ont contaminé son récit et condamné par avance toutes possibilités de réussite. Aujourd’hui, nous attendons la réponse au recours fait au Préfet avec l’aide d’un médecin assermenté auprès de la Préfecture (domaine maladies psychiatriques) qui est également élu auprès de La Mairie de Strasbourg et très militant. Malheureusement nous sommes très péssimistes quant au résultat de ce dossier.

Nous avons compris que ce qui est déterminant, c’est la prise en charge de chaque personne dès le début afin de constituer un dossier solide.

Et la plus belle réussite :

Pour Nessma, l’enjeu était énorme:elle devait être renvoyée en Italie, premier pays où elle était arrivée en Europe lorsqu’elle a fui la Lybie. La grande solidarité nationale et internationale, élu/e/s, associations, particulier/è/res, médias, etc... a fait plier le Préfet de Metz, qui a opposé la clause de souveraineté au règlement Dublin II. En quelques jours, 115 associations de tous horizons, de nombreux/ses élu/e/s et plus de deux mille signatures de particulier/e/s sont arrivées. Nessma m’a demandé de faire partie de sa délégation auprès du Préfet. Je me suis présentée comme représentante de la CLF, présidente de La Lune et vice présidente du Centre LGBTI de Strasbourg /Alsace.

Notre Rêve : détruire toutes les frontières

Les questions qu’on se pose aujourd’hui :

Comment arriver à rencontrer ces femmes demandeuses d’asile dès leurs arrivées à Strasbourg, en sachant que nous ne pouvons pas , avec nos moyens limités, faire de grandes campagnes de communication. Cela risque de créer un énorme afflux de femmes que nous ne pourrions pas seconder. Nous nous sommes fait connaitre auprès des foyers qui s’occupent des femmes ainsi que des associations d’aide aux demandeuses d’asile.

Marissa et Irène

http://www.lalune67.fr/



Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 2 septembre 2017

Publication

219 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

15 aujourd'hui
57 hier
205256 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés