Collectif des réfugieEs LGBT ougandais en France

jeudi 10 octobre 2013
popularité : 12%

Collectif des réfugiéEs LGBT ougandais en France

Judith, tu es l’une des fondatrices du Collectif des réfugiéEs LGBT en France. et tu es membre depuis le début du collectif les lesbiennes dépassent les frontières.

Tu es aussi demandeuse d’asile, dans ce processus de demande d’asile depuis près de 2 ans. et tu attends une audience à la CNDA.
Tu fais partie du collectif des LGBT réfugiéEs en France.

Pour quelle raison avez-vous créé ce groupe ?

Nous avons créé ce groupe composé de lesbiennes et de gays réfugiés en France juste après l’annonce du projet de loi que tout le monde appelle « tuons les gays - Kill the gay bill » en Ouganda. C’est un projet de loi qui renforce la criminalisation de l’homosexualité en Ouganda, prévoyant même la peine de mort et l’extradition des gays qui vivent à l’étranger.. On a alors décidé de créer un collectif pour soutenir les LGBT, en Ouganda et appuyer l’action des organisations qui sont là bas telles « Roam ad freedom in Ouganda » et SMUG. Ce projet de loi est un véritable appel au meurtre.

Quelles actions avez-vous engagé ?

Notre action a consisté à organiser un « Die in », place des droits de l’homme au Trocadéro.

Le jour où on a organisé cette manif c’était juste le jour du vote et il était important de manifester notre soutien depuis tous les pays. Suite à notre action, le vote de la loi a été retardé, il est passé de priorité 2 au rang 7..
.
Ce groupe a aussi pour but de soutenir les réfugiées qui sont ici, et pas seulement les réfugiées ougandais, mais tous les réfugiées, parce que ce sont des lesbiennes et des gays d’autres pays qui m’ont aidées quand je suis arrivée ici.

Là bas, en Ouganda, nous avons contre nous, les gens, les politiques, la tradition et les religions : pentecôtistes.

Qu’est ce que c’est pour vous les lesbiennes dépassent les frontières comme réseau ?

Je ne parle pas français …

Elle se sont occupées de moi, logement, argent...

Je suis dans ce groupe, car je peux maintenant en aider d’autres car je suis passée par là.

Un rêve : faire barrière au projet de loi ougandais “Kill the gay”.

On m’a refusé un première fois le statut de réfugiée parce qu’il ne veulent pas croire que je suis lesbienne. Comment puis je les convaincre ? Dois je faire l’amour devant eux ?

Comment peut-on aider les activistes et les LGBT qui sont là bas et qui n’ont pas la possibilité de venir ?



Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 22 mars 2017

Publication

214 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

61 aujourd'hui
101 hier
185649 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés