« Mariage pour tous », quelle égalité ?

jeudi 24 janvier 2013
popularité : 12%

Groupe LOCs (Lesbiennes of Color)

Pour nous lesbiennes politiques, dissidentes, résistantes à l’ordre établi, solidaires et actrices de nos vies, l’occasion du débat est à saisir tant il nous pose question. 

A l’occasion du projet de loi relatif au mariage pour tous, on a vu ressurgir l’Extrême droite, la Droite et tous les intégristes religieux confondus. Prenant d’assaut Médias et pavés pour nous imposer leur vision du couple "naturel". Tout comme s’est décomplexé un discours affichant des valeurs traditionalistes, homophobes, lesbophobes et transphobes.

Si nous combattons avec fermeté la sainte alliance (Extrême Droite, UMP, Civitas, et toutes les religions en France) lgbtphobes ; pour autant nous nous permettons de ne pas nous réjouir de l’idée du mariage pour tous. 

Alors comme ça le « mariage pour tous » équivaut « égalité pour tous » ?

Le mariage gay une fois acquis, nous offrirait une société qui serait plus égalitaire, plus équitable et donc moins réactionnaire, moins raciste, moins sexiste, moins lesbophobe ?

A qui bénéficiera l’égalité quand on sait que la France peine à combattre le sexisme et les différences de salaire à compétence égale entre les hommes et les femmes ? Quelle égalité quand on voit l’Etat impuissant face aux inégalités sociales et économiques, tardant à éradiquer le fossé entre les classes. Quelle égalité quand on continue à stigmatiser certaines populations ? Quelle égalité quand les intégristes fondamentalistes font irruption dans le droit ? Quelle égalité si le mariage gay entraîne la GPA, autre commercialisation des ventres de femmes pour fabriquer des enfants sur demande. Et dire que nous vivons dans un état de droit censé garantir l’égalité entre tous les sujets.

Le mariage même pour les personnes LGBTI, n’a rien de révolutionnaire !

En 1982 décriminalisation de l’homosexualité qui est un acquis social ; en 2012, nous assistons à une régression, une normalisation de l’homosexualité ?

Nous nous méfions des revendications supposées émancipatrices et qui ne portent en leur sein qu’un copier-coller de l’ordre hétérosocial.
Nous refusons encore et encore cette vision dogmatique qui se réfère encore et encore au code civil de Napoléon dont personne n’ignore son aversion pour le genre féminin.

Nous lesbiennes politiques, réinventons nos amours, nos relations, nos luttes, nos espaces pour que les femmes, les lesbiennes, et tous-tes les opprimé-e-s trouvent l’utopie de vivre en paix.

Pour nous lesbiennes politiques, la question d’une société ouverte et libre de tous privilèges masculins, abolie de toutes violences envers les femmes et les lesbiennes, reste une étape inconditionnelle avant de parler d’Egalité pour tous. Car tant que les sociétés patriarcales demeurent, nous refusons toute institutionnalisation de nos vies.
Comme nous refusons la dictature de l’hétérosocialité, ses schémas, ses modèles et exigeons l’indépendance politique, affective, psychologique.

15/12/2012

Solidairement,

les LOCs www.espace-locs.fr



Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 2 septembre 2017

Publication

219 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

96 aujourd'hui
84 hier
205483 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés