A la mémoire de Michèle Causse

samedi 16 juin 2012
popularité : 19%

À la mémoire de Michèle Causse

Il lui faut des années lumière pour être en mots de soi. Des années en quarte de tierce pour être en lumignon d’entière. Il lui faut des tombes et des trous et autant de cadavres de soi pour être en Lumineuse et luminer... Elle a la langue pour se faire pendre et autant d’yeux qu’il en faut pour se faire percer. Elle est toute en oreilles basses. Au ras du mot qui met racines.

Michèle Causse
Voyages de la Grande Naine en Androssie

Le 29 juillet 2010, trois mois avant la tenue de notre colloque, Michèle Causse a choisi de "dé-naître", à Zurich, à l’issue d’un processus de suicide assisté. Elle avait 74 ans. Nous joignons notre hommage à ceux qui ont déjà eu lieu en octobre et novembre, à Toulouse par Bagdam Espace lesbien, à Paris par Cineffable, et par ses proches amies à la Société des gens de lettres. Samedi 23 octobre, nous lui avons donné le dernier mot à l’issue de notre colloque, avec un extrait de Michèle Causse, une écrivain en terres occupées [1]. D’autres événements auront lieu encore.

Écrivain (elle tenait à ce curieux masculin), lesbienne radicale, théoricienne, Michèle Causse travaillait principalement sur le langage, donc sur le symbolique, donc sur la domination masculine et ses "fictions interprétatives".

La plupart de ses ouvrages sont hélas épuisés. Des rééditions sont prévues, notamment sa réjouissante taxinomie lesbienne, Quelle lesbienne êtes-vous ?, parue en 1996. Sont encore disponibles à la librairie Violette and Co, à Paris, L’encontre et des recueils où figurent des textes de Michèle Causse : Disent-ils, Espace lesbien n°4 et 6, Lesbianisme et féminisme ainsi que le livre de Françoise Leclère : Illizible ! Clés de lecture des fictions de Michèle Causse [2]. La librairie Violette and Co est également dépositaire du DVD Corps de paroles [3], un condensé de sa pensée, de son humour, et une riche évocation de la culture et des grandes figures lesbiennes du XXe siècle. Les VidéObstinées, la télé web lesbienne, l’a filmée plusieurs fois : http://www.lesvideobstinees.org/.

On peut lire des textes inédits de Michèle Causse sur le site de Bagdam Espace lesbien. http://www.bagdam.org/articles/index.html/.

Reste à publier des inédits, dont Requiem pour il et elle : les Sapiens ou la fin d’une imposture, ouvrage écrit avec son amie philosophe Katy Barasc. Un dossier très riche et complet, réalisé par Jacqueline Julien, lui est consacré dans Lesbia Magazine de novembre 2010.

On peut toujours la joindre sur http://michele-causse.com/.


[1Michèle Causse, une écrivain en terres occupées, film de Michel Garcia-Luna (2006). Le DVD est en vente à la librairie Violette and Co, 102, rue de Charonne à Paris.

[2L’encontre, Des femmes, 1975 ; Lesbianisme et féminisme, histoires politiques, Natacha Chetcuti, Claire Michard (dir.), L’Harmattan, 2003 ; Espace lesbien, Bagdam édition, 2004, 2006 ; Disent-ils, AHLA/Bagdam édition, 2006 ; Illizible !, Françoise Leclère, La Maronie, 2009.

[3Corps de paroles, Diane Heffernan, Suzanne Vertue, Québec, 1989, 37 mn. En vente à la librairie Violette and Co.



Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 2 septembre 2017

Publication

219 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

32 aujourd'hui
67 hier
207055 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés