1981

vendredi 11 mars 2011
popularité : 11%

Création du M. I. E. L : Mouvement d’information et d’expression lesbienne

Dans cet article vous trouverez des informations classées par : contexte, œuvres de référence, événements, créations et parutions.

CONTEXTE

-  Après l’élection de François Mitterrand, les mesures annoncées sont prises avec rapidité : circulaire Defferre pour la limitation du fichage homosexuel et du contrôle d’identité sur les lieux de drague (12 juin) ; dissolution de la brigade homosexuelle à la préfecture de police, la classification de l’OMS faisant de l’homosexualité une maladie mentale n’est plus reconnue par la France (12 juin) ; loi d’amnistie incluant les délits homosexuels (4 août).
-  La Commission des Questions Sociales et de la Santé du Conseil de l’Europe avait adopté le principe de se pencher sur les problèmes de l’homosexualité. Nommé rapporteur, Joop Voogd, hollandais, député travailliste, parlementaire au Conseil de l’Europe, espère bien gagner sur la question de l’homosexualité. (Janvier) le Parlement européen vote la convention de Strasbourg qui interdit le fichage en ce qui concerne les éléments de la vie sexuelle. (Octobre) il émet une résolution recommandant de mettre fin à toute discrimination à l’encontre des homosexuels.
-  5 juin le bulletin épidémiologique des CDC d’Atlanta annonce l’apparition de ce qui pourrait être une nouvelle maladie et le 31 décembre, 11 cas, de ce qui ne s’appelle pas encore le SIDA, sont identifiés en France.
-  Le 22 septembre 1981, les violeurs de Marie André Marion sont acquittés. Marie André est une lesbienne, militante féministe, faisant partie du collectif de lutte contre le viol, elle a eu le courage de refuser l’expertise psychiatrique alors imposée à toutes victimes de viol.

ÉVÈNEMENTS

-  4 avril, marche du CUARH, Marche nationale pour les droits et liberté des homosexuels et des lesbiennes (3 semaines avant le premier tour des élections présidentielles) ; Attention à la marche ; Notre préférence fera la différence ; Non aux discriminations anti-homo-sexuelles, départ de Maubert, 10000 personnes, le soir gala à la Mutualité ; Pour les droits et libertés des homosexuels et lesbiennes.
-  Rencontre d’Exoudun (Poitiers) les 18-19-20 avril organisée par Elles-Mêmes, lieu de rencontre de lesbiennes féministes, objectifs : « mettre en commun toutes nos réflexions, recherches, envies… » ; le compte rendu de l’association Elles mêmes met en avant l’antagonisme de fond entre les lesbiennes radicales et les lesbiennes féministes.
-  20-21 juin, seconde rencontre des Lesbiennes Radicales à Saint-Sulpice (Beauvais), tract Bas les masques.
-  Rencontre internationale de lesbiennes féministes, les 11-26 juillet, l’Euzières (Gard), 3e camping lesbien.
-  Rencontre nationale les 14 et 15 novembre des Lesbiennes Radicales du Front des lesbiennes Radicales (FLR) à l’Ageca pour « élaborer une plate forme politique, faire une analyse de la situation, définir des stratégies et des objectifs concrets et envisager des moyens d’expression propres » ; une brochure contenant de nombreux textes est publiée.

CREATIONS

-  Création du collectif CQFD (Lesbiennes Radicales de l’ex-Questions Féministes) pour le combat autour de la propriété du titre Question Féministe.
-  Création du Centre Simone de Beauvoir. les 3 fondatrices du centre sont Iona Wieder, Carole Roussopoulos et Delphien Seyrig. Il s’agit d’un centre de production et d’archivage de productions vidéo réalisées par des femmes concernant des femmes.
-  Ouverture de la deuxième Maison des femmes cité Prost à Paris 11e, lieu non mixte, féministe et lesbien.
-  Constitution du Groupe des lesbiennes créatives et organisation d’une rencontre sur la création lesbienne.
-  Création du groupe Lesbiennes de la Boulangerie-gaie de Marseille.
-  Août - création du MIEL (Mouvement d’information et d’expansion des lesbiennes) à la Maison des femmes, partie prenante du Mouvement féministe et des luttes homosexuelles mixtes. Il disparaît en 1995.

PARUTIONS

-  Tract Attention à la marche des Lesbiennes résistantes au pouvoir hétéropatriarcal ; contre le CUARH et son cadre légaliste et de masse et une reconnaissance d’une « orientation sexuelle » et contre l’hétéroféminisme qui est une collaboration de classe ; tract signé des Lesbianaires, un collectif du Front lesbien et « parce que nous pensons que le lesbianisme politique est la seule lutte radicale contre le système hétéropatriarcal, nous refusons de participer à cette manif et appelons toutes les lesbiennes à une réunion le 5 avril rue de Vaugirard ».
-  Nouvelles questions féministes, du Mouvement de libération des femmes, n°1 mars, fondatrices : Simone de Beauvoir, Christine Delphy, Claude Hennequin, Emmanuelle de Lesseps, revue internationale francophone, directrice de publication : Christine Delphy.
-  texte Quelques réflexions d’une collective sur le viol et les violences, appel à la résistance offensive, signé Scum-ent votre, Collective Valérie Solanas daté du 24 janvier.



Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 22 mars 2017

Publication

214 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

61 aujourd'hui
101 hier
185649 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés