ARCL - Archives Recherches et Cultures Lesbiennes

jeudi 10 octobre 2013
popularité : 17%

Archives Recherches et Cultures Lesbiennes - Paris


Les origines du collectif ARCL

Les archives lesbiennes sont une association déclarée, se nommant Archives Recherches Cultures lesbiennes depuis 1984.

Le fonds a d’abord commencé dans un lieu privé.

En 1994, le collectif de l’époque a déménagé à la Maison des femmes de Paris. Un compromis entre le désir de s’y implanter tout en s’y préservant un espace autonome. Son objectif principal était de diffuser toutes les théories et cultures lesbiennes politiques féministes qui se développaient depuis la fin des années 70 et étaient encore peu diffusées et / ou invisibilisées …De prouver ainsi dans un lieu féministe la transversalités des mémoires du mouvement.. De nombreuses lesbiennes y avaient une pratique militante féministe et solidaire :Accueil des femmes (violences, IVG ,renseignements juridiques…). Plusieurs associations lesbiennes développaient leurs activités : le MIEL, les lesbiennes de UTOPIA, les lesbiennes en solidarité aux femmes de l’ex-Yougoslavie … et une cafétéria.

Le lieu a permis de rayonner beaucoup plus largement et de prendre une place encore plus importante en diffusant les mémoires du mouvement féministe et lesbien.

Ce lieu plus grand et accessible a permis d’accueillir de plus en plus de lectrices, d’organiser des débats de plus de 80 participantes et de faire petit à petit reconnaitre le fonds tant lesbien que féministe et internationnal.

La Maison des femmes de paris déménagera en 1997 pour le lieu actuel et de nombreuses lesbiennes participeront à son CA.

Le fonds

Des centaines de photos (évènements & manifestations), cartes postales, milliers d’affiches , objets, livres (romans & essais), sons, des centaines de titres de VHS, DVD, vidéos, films et copies d’émissions, des CD, des tee shirts, badges …

Nous protègeons un fonds de banderolles féministes et lesbiennes qui sont encore utilisées. Nos revues de presse sont à jour. Des dons de fonds personnels de chercheuses.

Notre fonds d’essais, de bandes dessinées de livres d’art de poèsies en plusieurs langues , et des livrets de chansons du mouvement …qui attirent de nombreuses étudiantes, musiciennes ou chanteuses.

Nous avons publié en 2009 le livre « MOUVEMENTS de PRESSE », un inventaire qui témoigne de toute la diversité des revues bulletins fanzines lesbiens et ou féministes francophones, des années 1970 aux années 2009. Ex. les fanzines de la coordination des femmes noires.

Cet engagement dans un archivage multiple, lesbien, féministe homosexuel mixte s’est poursuivi avec des documents issus de différentes régions du monde, sur des thématiques aussi diverses que : santé / violences / discriminations / histoire / racisme / sexisme / lesbophobie…. qui croisent largement les pensées et pratiques lesbiennes et ou féministes.

Parce que dans tous les collectifs de rédactions des revues journaux et bulletins féministes, les lesbiennes ont été actives et même majoritaires : C’est elles qui ont animé et porté ces revues et les contradictions ont été multiples entre : Porter une parole rédactionnelle pour « toutes » les femmes, pour un courant du / des mouvements féministes, ou visibiliser des courants du lesbianisme politique,

Ainsi, parce que les lesbiennes engagées militent partout, que cette mémoire a été peu valorisée ou même niée.

Le débat très important aujourd’hui, est :

1) la pérennité des mémoires lesbiennes, féministes et politiques comme sur leur protection. Les nouvelles technologies, numérisation des documents et journaux en ligne, donnent de nouvelles possibilités à une diffusion très large mais aussi des nouvelles fragilités, récupérations/manipulations/détournements possibles de toutes sortes.

2) les moyens mis en oeuvre dans les transmissions comme sur les contenus et les choix dans les archivages.

Par ailleurs, la sécurité des locaux, car la Maison des femmes de Paris peut fermer, au vu de l’avenir hasardeux de la situation politique et économique.

(Une demande de subvention de 10 000 euros est faite chaque année à la Mairie de Paris mais en raison des élections 8 000 € seulement pour l’année 2013)

Une plus grande accessibilité  : Accueillir des chercheuses et lectrices sourdes.

L’année 2013 sera le moment d’un grand inventaire des différents espaces de rangements contenant le fonds le plus ancien de l’association. Nous affinerons l’inventaire déjà ancien, par boite d’archives, nous pourrons ainsi préciser les contenus et les répertorier, les numériser par informatique. L’inventaire concernera aussi le fonds photographiques très riche mais qui, parce que sur des supports différents, n’est pas d’une consultation facile Le fonds sera scanné. La littérature grise constitue une richesse particulière du fonds des ARCL, classée thématiquement et chronologiquement en dossiers d’archives. Repoussée l’an dernier, l’association envisage l’accueil d’une stagiaire pour renforcer l’équipe dans le catalogage signalétique, ainsi que l’indexation matières des dossiers dans la même base de données en ligne. Cette exploitation du fonds complète non seulement le projet de la base de données unique du fonds accessible en ligne, mais aussi le projet de la chronologie lesbienne/wiki lesbien de la Coordination lesbienne en France (CLF), qui viennent de se présenter.

Une base de données unique sur Internet répertorie les 2280 livres que détient l’association. L’interface est consultable en ligne à l’adresse : https://www.zotero.org/groups/arcl_bibliotheque/items

Le choix du système informatique porte sur Zotero, une application logiciel libre et opensource développée par le Roy Rosenzweig Center for History and New Media. En matière de gestion de références bibliographiques, Zotero devient un des outils incontournables dans le monde universitaire et paraît particulièrement adapté pour la base de données « Archives, bibliothèque et médiathèque » des Archives lesbiennes par la possibilité d’intégration de supports multimédia (références de livres, films, audio, articles et documents divers).

Pour les vidéos du fonds, les références bibliographiques sont disponibles dans un système informatique local (base de données FileMaker) et la conversion vers la base de données en ligne sera réalisée courant 2013.

Pour les revues et articles de revues, il est prévu d’effectuer une étude de faisabilité, en partant d’un travail de numérisation fait par une chercheuse utilisatrice des Archives qui a mis à disposition de l’association ses fichiers numériques réalisés lors de ses recherches dans notre fonds. Il nous faudra déterminer si l’association ARCL peut (à court, à moyen ou à long terme) effectuer une saisie au niveau des références d’une revue, d’un article, voire envisager la numérisation des articles en texte intégral.

Pourront également être intégrés dans cette base de données en ligne les documents rassemblés autour du projet slogans féministes en 2011 (recherche de slogans et de photos, scannérisation...). Ainsi cette base de données pourra-t-elle être constamment augmentée. Ce projet prolongerait l’expérience fructueuse de partenariat entrepris par l’association, qui a contribué à la publication du livre de Corinne App, Anne-Marie Faure-Fraisse, Béatrice Fraenkel et Lydie Rauzier, Quarante ans de slogans féministes. 1970-2010 (éditions iXe, 2011).

Réseau d’archives lesbiennes et/ou féministes : Portail internet

Dans un premier temps, identifier, recenser, sauvegarder des fonds personnels pouvant être mis en danger par la destruction (archivages précaires, mort des personnes, destruction du fonds par la famille) et, dans un second temps, organiser des réunions de préparation dans les diverses régions où se situent les fonds, puis une rencontre annuelle pour réfléchir aux moyens de les préserver.

Le temps privilégié de cet atelier aujourd’hui en juillet 2013 permettra de stabiliser le réseau d’archives, d’approfondir les réflexions de noter les urgences , d’échanger les pratiquees et faire partager le PORTAIL INTERNET.

Cette création de portail d’informations tant culturelles que politiques et d’informations diverses des milieux lesbiens et féministes sera un reflet concernant les centres de documentations européens dans un premier temps.

Les ARCL comptent apporter une première approche et des pistes de recherche grâce à ce recensement de fonds sous forme de wiki collaboratif sur Internet. Le projet s’inspirera du modèle de IDA Dachverband deutschsprachiger Frauen/Lesbenarchive-bibliotheken und -dokumentationsstellen (http://www.ida-dachverband.de/), un recensement de fonds d’archives lesbiennes germanophones qui répertorie des institutions universitaires, associations, fonds de militantes.

Michèle Larrouy

ARCL
Archives Recherches, Cultures Lesbiennes
Maison des femmes de Paris
163 rue de Charenton 75012 Paris
http://arcl.fr/
archives.lesbiennes @gmail.com



Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 22 juillet 2017

Publication

218 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

3 aujourd'hui
73 hier
196113 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés